Restauration des cours d’eau

 

Restauration des cours d’eau

Le CGERP travail depuis plusieurs années sur divers travaux de restaurations des cours d’eau un peu partout dans le bassin versant. Voici un résumé des actions :

Nettoyage sélectif : Le nettoyage sélectif se fait par l’éclaircissage des branches ainsi que le retrait des débris, des embâcles et des déchets d’origine humaine. Il permet d’améliorer l’habitat du poisson et de redonner l’accès à des sites de reproduction, d’alevinage et d’alimentation rendus inaccessibles. Il permet aussi de rétablir l’écoulement naturel des cours d’eau, de remettre en suspension les sédiments fins retenus par les débris ligneux et d’exposer le gravier de fond.

Installation des arbres déflecteurs : Des cimes d’arbres sont ancrées au sommet de la berge à l’aide de piquets de bois et attachées avec de la corde biodégradable.  Les arbres déflecteurs doivent être installés en suivant un angle de 30 degrés avec la berge du cours d’eau.  Il y a environ 20 à 25 mètres de distance entre chaque arbre déflecteur. Premièrement, les arbres déflecteurs rétrécissent la largeur du cours d’eau, ce qui augmente le débit de l’eau et favorise le nettoyage des sédiments.  Deuxièmement, ils provoquent un tourbillon de courant qui entraîne l’accumulation des sédiments directement en aval du déflecteur.  Enfin, la cime d’arbre elle-même a la capacité de capter les sédiments dans ses branches.  Tous ces facteurs font en sorte que les arbres déflecteurs facilitent l’évacuation des sédiments hors du tronçon du cours d’eau.

Plantation de végétation : Un mélange de graine triple mixte et des semis d’arbres ont été utilisés dans certaines sections des ruisseaux restaurés où les berges étaient érodées ou avaient un manque de végétation.